Se connecter
Kata

Kata


Toute l'association

Présentation:

Le terme "Kata" en Japonais, a plusieurs significations. L'une d'entre elles est: "la forme". Ainsi le Kata, est la forme originelle de chaque technique.

L'exercice de présentation de ces formes a pour but de faire comprendre un ou des principes simples, par l'exemple, a une ou des personnes et de travailler les bases du Judo. Il nous faut nous rappeler qu'aux origines du Judo, il fallait connaitre le Nage no Kata et le Katame no Kata, pour pouvoir pratiquer le randori. D'ailleurs, les deux kata cités, forment le randori no kata. C'était donc seulement après avoir appris ces 30 techniques, que les judokas d'alors pouvaient s'affronter.

Les temps ont changé, mais une vérité demeure: le kata est le meilleur moyen d'apprendre une technique.

 

Depuis quelques années, les kata ne servent pas uniquement à passer des grades. En effet, des compétitions de kata, appelées "Kata sportif" se sont développées. Une présentation en sera faite prochainement.

Le Nage no kata: 

Kata des projections. Crée par Jigoro KANO, sa version définitive date de 1906. le Nage no Kata est divisé en 5 séries de projections: les Te waza ( techniques de mains), les Koshi Waza ( techniques de hanche), les Ashi waza ( techniques de jambes), les Ma sutémi waza ( techniques de sacrifices arrières, dans l'axe avant-arrière) et les Yoko sutémi waza ( techniques de sacrifices latérales).

L'exécutition de chaque technique repose sur trois principes: Kuzushi ( le déséquilibre),  Tsukiri ( la préparation), Kake ( l'exécution). Sans l'un des ses trois élements, une technique ne peut être exécutée convenablement.

Le Katame no Kata:

Kata des contrôles au sol. Comme le Nage no Kata, il a été crée par Jigoro KANO. Et comme le Kata des projections, la version définitive du Katame no Kata date de 1906. Celui-ci est divisé en 3 séries de contrôles:les Osaekomi waza ( techniques d'immobilisation), le Shime Waza ( techniques d'étranglement), les Kanzetsu waza ( technique de contrôles articulaires).

Chaque série comporte 5 techniques, durant lesquels Uke ( celui qui subit la technique), doit essayer de se défaire du contrôle de Tori ( celui qui effectue la technique), avant de reconnaître leur efficacité.

 

Le Kodokan Goshin Jutsu no Kata:

Kata le plus récent, il a été crée en 1956 par le Kodokan. Celui-ci se veut être un complément "moderne" au Kime no Kata. Il est composée de 21 techniques à utiliser en réponse à : 12 attaques à mains nues ( sur saisie ou attaque à distance), 3 à la dague, 3 au baton et 3 au révolver.

La particularité de ce Kata est qu'il s'effectue avec le Kiaï (le cri), "poussé" à chaque frappe de Uke et de Tori. 

 

Le Kime no Kata:

Kata de la décision. Crée en 1907 par Jigor KANO. L'objectif de ce Kata est de prendre une décision et de réagir face à une agression, en utilisant des projections, des contrôles articulaires et des frappes. Les 20 attaques ( 8  à genoux et 12 debout) s'effectuent  à mains nues (5 à genoux et 8 debout), avec une dague( 3 à genoux et 2 debout) et avec un sabre ( 2 debout).  L'origine de Kata se trouve dans JuJutsu.

L'esprit de "Kime", présent dans ce Kata est un point essentiel en philisophie martiale japonaise. Les judoka(te)s le présentant, doivent garder cela en tête.

 

 

Offres d'emploi - enseignants

Judo Club  Salinois:

Le mercredi de 14h15 à 15h15 pour mini-poussins et poussins;  15h15 à 16h pour éveil-judo -URGENT

Judo Club du Val de Mièges:

Le mercredi de 17h30-18h30 éveil-judo;18h30-19h30 mini-poussin et poussins

 

Contact: judoclub.salins@laposte.net

Prochainement

08/12/2018:

-matin 1er manche départementale minime

-après midi 1er manche départementale benjamin- coupe régionale des ceintures de couleurs

09/12/2018:

-après midi 1er rencontre Petit Tigres

Culture

Conseil de lecture du moment

 

Conseil Départemental du Jura